METIER , MODALITES CONCOURS ET DIPLOME



Bonjour, ce site est en construction.
Prochainement s'affichera toutes les informations à connaitre pour pouvoir faire le concours d'entrée en école d'aide-soigante.
Prochainement j'essayerai compléter mes cours avec une rubrique spéciale pour les auxilliaire de puericulture.

Merci pour votre compréhension et n'hésitez pas à repasser dès que possible.

Profession

L'annexe IV à l'arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d'organisation de la validation des acquis de l'expérience pour l'obtention du diplôme professionnel d'aide-soignant.

Précise :

L'aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l'infirmier, dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de celui-ci, défini par les articles 3 et 5 du décret n°2002-194 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier.

L'aide soignant réalise des soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l'autonomie de la personne ou d'un groupe de personnes. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L'aide soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle, en milieu hospitalier ou extra hospitalier, l'aide soignant participe, dans la mesure de ses compétences, et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

 

Définition du métier

Dispenser, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, des soins de prévention, de maintien, de relation et d'éducation à la santé pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien être et l'autonomie de la personne.

 

Le Diplôme

L'aide-soignant est titulaire du Diplôme Professionnel d'Aide Soignant (D.P.A.S) qui atteste les compétences requises pour exercer le métier. Ce diplôme s'acquiert à l'issue d'une formation ou par validation des acquis de l'expérience.

 

Formation

Conditions d'admissions
Le candidat doit être âgé de 17 ans au moins à la date d'entrée en formation.

Epreuves de sélection

1 - Epreuve écrite d'admissibilité (aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter à cette épreuve)

Dispense :

  1. Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au minium au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français
  2. Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation continue initiale ou continue français
  3. Les candidats titulaires d'un tire ou diplôme étranger leur permettant d'accéder à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu.
  4. Les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'Infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année.
    Pour les formations passerelles (Auxiliaire de Puériculture, DEAVS et mention complémentaire) pas besoin de passer le concours d'entrée.

L'épreuve écrite se décompose en deux parties :

  • A partir d'un texte de culture générale : 12 points
    • expliquer les idées principales d'un texte
    • commenter les aspects essentiels d'un sujet traité
  • Une série de dix questions :
    • Cinq questions de biologie humaine : 4 points
    • Trois questions portant sur les quatre opérations numériques : maths 4 points
    • Deux questions d'exercices mathématiques de conversion.
  • Cette épreuve écrite, d'une durée de deux heures, est notée sur 20 points.

2 - Epreuve orale d'admission

Elle se divise en deux parties :

  • Présentation d'un exposé à partir d'un thème du domaine sanitaire et social
  • Discussion avec le jury sur la connaissance et l'intérêt du candidat pour la profession d'aide soignant.
    Cette épreuve orale d'admission est notée sur 20 points.

L'admission définitive dans un institut de formation d'aides-soignants est subordonnée à la production, au plus tard :

  • au plus tard le premier jour de la rentrée, d'un certificat médical attestant que le candidat n'est atteint d'aucune affection physique ou psychologique incompatible avec l'exercice de la profession ;
  • au plus tard le jour de la première entrée en stage, d'un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France.

La formation

Elle est réglementée par l'arrêté du 22 octobre 2005 relatif au Diplôme Professionnel d'Aide Soignant :http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=SANP0523995A

La rentrée s'effectue en fonction de l'Institut :

  • Soit la première semaine de janvier
  • Soit la première semaine de septembre

Les congés :

  • 7 semaines dont 4 l'été pour la rentrée en janvier
  • 3 semaines pour la rentrée en s eptembre.

Le rythme :

  • 35 heures par semaine en cours et en stage.

Principes et méthodes pédagogiques :

  • Progression de l'élève dans le cadre du projet pédagogique de l'Institut
  • Développement des capacités d'initiative de l'élève visant à un exercice professionnel responsable
  • Suivi pédagogique individualisé de l'élève pour permettre de mesurer sa progression

La formation conduisant au diplôme professionnel d'aide-soignant comporte 1 435 heures d'enseignement théorique et clinique, en institut et en stage. Elle peut se faire de façon continue ou discontinue sur une période ne pouvant excéder deux ans.

Théorie : Découpage sous forme de huit modules permettant l'acquisition de huit compétences avec cours magistraux, travaux dirigés (17 semaines soit 595 heures). Présence obligatoire aux enseignements.

  • Module 1 : Accompagnement d'une personne dans les activités de la vie quotidienne (4 semaines)
  • Module 2 : L'état clinique d'une personne (2 semaines)
  • Module 3 : Les soins (5 semaines)
  • Module 4 : Ergonomie (4 semaines)
  • Module 5 : Relation – Communication (2 semaines)
  • Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers (1 semaine)
  • Module 7 : Transmission des informations (1 semaine)
  • Module 8 : Organisation du travail (1 semaine)
    Chaque compétence fait l'objet d'une validation spécifique.

Plusieurs types d'épreuves peuvent être organisés pour évaluer les modules de formation :

  • épreuves écrites (questions à réponse ouverte et courte, questions à réponse rédactionnelle, questions à choix multiples, cas cliniques ou productions écrites) ;
  • épreuves orales (entretien avec un jury sur un sujet, exposé d'un thème), individuelles ou collectives ;
  • épreuves pratiques (préparation et réalisation de gestes techniques en salle de travaux pratiques ou en structure de soins) ;
  • mise en situation professionnelle (participation du candidat à la prise en charge d'une personne dans la réalisation d'une ou de plusieurs activités de la vie quotidienne ou d'un ou plusieurs soins, dans des structures où le candidat est en stage depuis au moins 5 jours).

Stages :

Au nombre de 6 (24 semaines soit 840 heures). Ils sont hospitaliers ou extra- hospitaliers avec encadrement adapté. Les objectifs de stage sont définis avec les responsables d'encadrement.
Cette formation doit permettre à chaque élève d'acquérir des compétences lui permettant de contribuer à une prise en charge globale des personnes en milieu hospitalier ou extrahospitalier.
A chaque stage, les responsables de l'accueil et de l'encadrement de l'élève évaluent son niveau d'acquisition pour chacune des unités de compétences, sur la base d'un support d'évaluation. Au terme des six stages, l'équipe pédagogique réalise le bilan des acquisitions de l'élève en établissant le total obtenu à chaque unité de compétence.
Chaque compétence est validée si l'élève aide-soignant obtient une note au moins égale à la moyenne pour chacune d'elles.

Dispenses de formation

Les candidats titulaires du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture sont dispensés des unités de formation 2, 4, 5, 6, 7 et 8.
Les candidats titulaires du diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile sont dispensés des modules 1, 4, 5 et 7.

 

La validation des acquis de l'expérience

Elle est réglementée par l'arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d'organisation de la validation des acquis de l'expérience pour l'obtention du diplôme professionnel d'aide-soignant

Pour accéder au diplôme professionnel d'aide-soignant par la validation des acquis de l'expérience, le candidat doit justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu de ce diplôme c'est à dire, avoir réalisé des soins d'hygiène et de confort, en établissement ou au domicile d'une personne.

La durée totale d'activité exigée est, pour l'année 2006, de quatre ans et pour l'année 2007, de trois ans.

Le candidat au diplôme par ce mode d'accès doit, dans un premier temps, déposer un livret de recevabilité de demande de validation des acquis de l'expérience. Si la demande est recevable, le candidat doit suivre un module de formation obligatoire de 70 heures, déposer un livret de présentation des acquis de son expérience et se présenter à un entretien devant un jury, à l'issue duquel le candidat peut obtenir le diplôme ou la validation d'uneou plusieurs unités de compétences ou malheureusement aucune.

Liste des écoles Aides Soignants (Ministère de la Santé) :
http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/metier_sante/paramedicale/ecoles_aide-soignant.htm

Liste des écoles Aides Soignants (Infirmiers.com) :
http://www.infirmiers.com/conc/carte_ecole.php?type=as

 

Carrière

Carrière hospitalière

Le corps des aides-soignants comprend les aides-soignants, les auxiliaires de puériculture qui exercent les fonctions correspondant aux qualifications conférées par leur diplôme, ils collaborent notamment à la distribution des soins infirmiers dans les conditions définies à l'article R.4311-4 du code de la santé publique (cf. codification du décret n° 2002-194 du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à la profession d'infirmier).

La carrière dans la fonction publique hospitalière se déroule sur trois grades :

  • Aide-soignant de classe normale
  • Aide-soignant de classe supérieure
  • Aide-soignant de classe exceptionnelle

Le deuxième grade du corps des aides-soignants (classe supérieure) est accessible au fonctionnaire de classe normale parvenu au 6e échelon de son grade.

Le troisième grade du corps des aides-soignants (classe exceptionnelle) est accessible au fonctionnaire de classe supérieure parvenu au moins au 8e échelon de son grade.

Echelon

Indice brut de référence

Ancienneté moyenne

Rémunération nette au 1/11/05
(primes et indemnités permanentes comprises) (1)

Aide soignant de classe normale

11ème
1 er

364

251

-

1 an

Total 28 ans

Fin de carrière : 1660 €

Début de carrière : 1358 €

Aide soignant de classe supérieure

11ème
1 er

382

259

-
1 an
Total 28 ans

Fin de carrière : 1728 €
Début de carrière : 1358 € (2)

Aide soignant de classe exceptionnelle

11ème
1 er

427

267

-
1 an
Total 28 ans

Fin de carrière : 1860 €
Début de carrière : 1358 € (3)

(1) Prime de service, indemnité de sujétion spéciale (13 heures), prime spécifique au grade et conditions de travail, le cas échéant. Nouvelle bonification indiciaire (13 points majorés en cas d'exercice dans un service de néonatologie ; 10 points en cas d'exercice auprès des personnes âgées ou auprès de personnes n'ayant pas leur autonomie de vie)
(2) En principe lors d'un reclassement d'un AS de classe normale en classe supérieure, le début de carrière minimum correspond au 5è échelon IB 307 soit 1464 € (net)
(3) En principe lors d'un reclassement d'un AS de classe supérieure en classe exceptionnelle, le début de carrière minimum correspond au 5è échelon IB 347 soit 1596 € (net)

 

Exercice

- Les diplômes d'aide-soignant ou d'auxiliaire de puériculture ne font pas l'objet d'une réglementation européenne spécifique mais relèvent des directives dites du système général. Les ressortissants de l'Union européenne titulaires de ce type de diplôme peuvent obtenir une attestation d'aptitude aux fonctions d'aide soignant ou d'auxiliaire de puériculture auprès du Préfet de région.

- Si vous souhaitez exercer en tant qu'aide-soignant ou qu'auxiliaire de puériculture au sein d'un Etat de l'Union européenne, vous devez prendre contact avec les autorités compétentes de l'Etat membre où vous souhaitez vous installera, afin d'obtenir la reconnaissance de votre diplôme. Certains Etats exigent des documents certifiant la validité de votre diplôme, le ministère chargé de la santé peut vous délivrer une attestation à faire valoir auprès des autorités compétentes de l'Etat membre où vous souhaiter vous installer.

Les évolutions de carrièrea

Après trois années d'exercice professionnel, un aide-soignant peut sea présenter aux épreuves de sélection pour l'entrée en institut de formation en soins infirmiers.

6 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site